Réveils nocturnes et sophrologie – Mon dernier article sur Terrafemina !

Je me réveille tout le temps la nuit : que faire ?

Quasiment toutes les nuits, c’est la même chose : vous vous réveillez. Et vous rendormir devient un véritable cauchemar. Comment parvenir à se rendormir en plein milieu de la nuit ? Comment éviter ces insomnies qui vous pourrissent vos journées ? Une thérapeute livre ses conseils futés.

Quatre heures, cinq heures du matin… et le décompte dans votre tête commence à tourner en boucle, combien de temps me reste-t-il encore pour dormir ? Et surtout vais-je réussir à me rendormir ? Vous avez probablement vécu cela au moins une fois dans votre vie.

L’insomnie touche 2 français sur 5. Elle se définit par une insuffisance de sommeil pendant la nuit (problème d’endormissement, réveil nocturne ou réveil précoce) et par des conséquences néfastes dans la journée (sensations de fatigue, difficultés à se concentrer, voire somnolence).

Différentes pathologies psychologiques et physiologiques ou encore des changements de vie peuvent entraîner ces troubles du sommeil de manière transitoire ou sur une plus longue durée. Dans la plupart des cas, l’insomnie et plus précisément les réveils nocturnes sont liés à une mauvaise « hygiène du sommeil ». Des solutions non médicamenteuses comme la sophrologie deviennent efficaces.

En quoi la sophrologie peut-elle être utile ?

– Ecouter et respecter ses besoins : la méthode propose d’être à l’écoute de soi, ce qui signifie respecter son rythme biologique et ses besoins en sommeil. Peut-être six heures seront suffisantes pour certains quand d’autres auront besoin de plus de huit de sommeil (en médecine, cinq heures minimum sont recommandées.) 
L’idéal est de se coucher et de se lever à une heure régulière. Et vous, de combien d’heures de sommeil avez-vous besoin et à quelle heure passe votre « train du sommeil » ?

– Se réconcilier avec l’idée de dormir : en sophrologie, vous apprenez également à prendre soin de vous. Cela passe forcément par un sommeil de qualité, un sommeil récupérateur. Prendre conscience que DORMIR, c’est régénérateur, c’est essentiel pour votre santé et votre vitalité au quotidien !

Concrètement, que faire pendant le réveil nocturne ?

  • La première chose est d’éviter de regarder l’heure, savoir l’heure est source de préoccupation.
  • Si au bout de quinze minutes, vous ne dormez pas, levez-vous !
  • Privilégiez une lumière douce afin de ne pas indiquer au cerveau qu’il est l’heure de se lever.
  • Peut-être un peu de lecture ou autre chose, une activité calme qui ne suscite pas de sensation forte, restez dans une ambiance cocooning, il ne s’agit pas de se lever pour de bon ! Les écrans sont à proscrire, la lumière bleue s’avère trop stimulante.
  • Si vous ruminez, pensées ou émotions négatives présentes à l’esprit, vous pouvez les écrire pour ne plus avoir à vous en souvenir, si c’est le cas ou pour vous en libérer. La respiration peut aussi vous apaiser. Inspirez tranquillement par le nez et soufflez longuement, profondément par la bouche avec une main sur le ventre pour accompagner le mouvement. Sur chaque expiration, vous vous vous libérez de ce qui vous préoccupe.
  • Un verre d’eau ou de lait… Pensez à vous rafraîchir si vous en ressentez le besoin, le corps a besoin d’une température un peu plus basse, environ d’un degré, pour ainsi favoriser l’endormissement.
  • Et dernier point, écoutez vos signes de fatigue et allez au lit uniquement à ce moment là, vous pourrez alors vous installez dans la position la plus propice au sommeil pour vous. Une position de détente, là où tous les relâchements musculaires sont possibles et c’est ainsi que vous vous endormez.

Par Cindy Laurent, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

Retrouvez cet article sur : Terrafemina

By |2018-10-02T09:49:55+00:002 octobre 2018|article|0 Comments

Leave A Comment